Victime

Je suis victime

Cycle de la violence conjugale

Voir le PDF

 

Je ne suis pas prête à me séparer de mon conjoint et je suis victime de violence

Mais en attendant, je dois assurer ma sécurité. Je me protège lorsque je sens que la tension monte:

  • Je prends en note les numéros de téléphone d'urgence et les cache en lieux sûrs.
  • Je demande à une voisine d'appeler la police si elle observe qu'il y a de la violence chez moi.
  • J'informe mes enfants de ce qu'ils doivent faire lorsque mon conjoint est violent.
  • J’appelle le 911, je sors de la maison, je me réfugie chez une voisine ou amie.
  • Je conserve une somme d'argent suffisante pour un taxi.
  • Je ne reste pas isolée. Je cherche à rencontrer de nouvelles personnes (amies, voisines, groupes de support).
  • Je peux prendre contact d'avance avec une maison d'hébergement, SOS violence conjugale, une amie qui pourrait m'héberger en cas d'urgence ou je me rends à la maison d'hébergement.
  • Je fais des photocopies des documents suivants: certificats de naissance, passeport(s), papiers légaux, ordonnance(s), permis de conduire, preuve d'assurance.
  • Je garde à portée de la main: cartes que vous utilisez habituellement, clés de la voiture, carnet de chèques.

S'il y a des enfants:

  • Il est important que les enfants quittent la pièce où se déroule la violence.
  • S'ils quittent la maison, assurez-vous d'un point de ralliement.
  • Leur apprendre les informations importantes pour informer les autorités (adresse, numéro de téléphone, etc.).

 

J'ai quitté mon conjoint violent
  • Établissez une liste des numéros de téléphone importants et gardez-les dans un endroit où vous les trouverez facilement, afin de pouvoir les emporter avec vous.
  • Avertissez vos voisins pour le cas où vous seriez obligée de leur confier vos enfants.
  • Demandez à une voisine d'appeler la police, lorsqu'elle entend le commencement d'une scène de violence.
  • Obtenez le numéro de téléphone d'une maison d'hébergement la plus proche et gardez-les dans un endroit sécuritaire et proche.
  • Gardez assez d'argent pour un taxi, afin de pouvoir partir rapidement.

 

Pour vos enfants:
  • Expliquez-leur votre situation
  • Apprenez-leur ce qu'ils devront faire lorsque la violence commence.
    • Aller chez un voisin.
    • Appeler la police.

Apprenez à vos enfants à reconnaître les signes avant-coureurs de la violence imminente.

 

PARTEZ AVANT QU'ELLE NE COMMENCE.

Préparez-vous:

  • Révisez la liste qui suit.
  • Rassemblez les items que vous possédez et qui sont inclus dans la liste.
  • Louez votre propre coffret de sureté dans une banque éloignée de votre domicile, ou trouvez un endroit ou vos documents seront en sécurité.

Mettre en lieu sûr :

  • Certificat de naissance ; le vôtre et ceux de vos enfants.
  • Contrat de mariage.
  • Passeports ou documents d'immigration.
  • Police d'assurance et celles de vos enfants.
  • Bijoux, reçus pour des articles achetés par vous-même ou acquis par contrat ou testament.
  • Diplômes ou documents qui vous tiennent à cœur.
  • Bail de location de l’appartement.

Gardez dans votre sac à main :

  • Carte de guichet et/ou argent.
  • Permis de conduire.
  • Livrets de santé et de vaccination.
  • Cartes d'assurance sociale, de maladie et d'hôpital
  • Clés de votre maison
  • Clés de votre coffret de sureté.

Emballez :

  • Des vêtements faciles à emporter pour vous et vos enfants.
  • Médicaments
  • Un jouet préféré de chaque enfant